Bonjour à nouveau,

Dimanche 7 octobre 2016 – CF Summit – Las Vegas
Même endroit, même moment, autre salle mais autre atelier.

Ici nous abordons une des grandes nouveautés de ColdFusion 2016 : ColdFusion API Manager.

Un pré Workshop passionnant sur un outil qui comprend un panel important de fonctionnalités :
– Versionning et gestion du cycle de vie
– Reporting détaillé des accès et consommation
– Contrôle et gestion des accès
– Portail développeur
– Limitation d’accès et de consommation
– Intégration simplifiée des Webservices ColdFusion

Le web-service a fait son apparition depuis quelques années déjà, et bien que son principe lui ait fait rencontrer un franc succès, son implémentation et sa maintenance restent fréquemment longues et coûteuses.

ColdFusion a depuis longtemps mis à disposition de ses utilisateurs des moyens simples de développer des web-services de type SOAP, puis, depuis ColdFusion 10, des web-services de type REST.

Cette année, Adobe va beaucoup plus loin et nous propose une gestion simplifiée et avancée de ces APIs.

Voici quelques détails sur les fonctionnalités que nous avons pu découvrir en avant-première durant cette journée :

Versionning et gestion du cycle de vie
ColdFusion API Manager permet de gérer le cycle de vie des APIs au travers quatre étapes :
1 – Projet (draft)
2 – Publié
3 – Déprécier
4 – Retiré

Il permet aussi la mise à niveau des API sans se soucier de la compatibilité descendante à travers la gestion de plusieurs versions.
Il donne aussi la possibilité de modifier les paramètres de l’API sans affecter le serveur de production, en permettant de configurer un serveur de test.

Reporting détaillé des accès et consommation
Procure des statistiques avancées sur la façon dont les APIs, y compris les méthodes individuelles, sont utilisés.

Il est entre autre possible de suivre tous les aspects liées aux performances des APIs en utilisant des mesures standard, telles que visites, transfert de données, et plus encore.

On peut aussi créer un tableau de bord personnalisé et avoir les paramètres les plus utilisés à portée de main.

Contrôle et gestion des accès
Permet de sécuriser les APIs en limitant l’accès aux applications autorisées.

Utilise l’authentification de base, les clés API, OAuth, ou OAuth avec un serveur d’autorisation SAML pour garantir que seules les demandes valides sont autorisés à émettre un appel d’API.

Portail développeur
Permet de tirer parti des APIs au maximum en créant une plate-forme sécurisée pour les développeurs.

Il leurs est ainsi possible d’explorer et d’essayer les APIs :
– Affichage et sélection des plans utilisation
– Inscription et suivi de l’utilisation

Limitation d’accès et de consommation

Permet de restreindre l’accès aux APIs au-delà d’un seuil spécifié en fonction du nombre de demandes par unité de temps.

Il est ainsi possible de choisir parmi des SLA prédéfinies ou créer des plans SLA personnalisés.

Fixe des limites douces dans lesquelles l’accès est autorisé, mais l’utilisateur est averti, et des limites strictes qui refusent l’accès à des demandes supplémentaires.

Intégration simplifiée des Web-services ColdFusion
Il est possible de configurer les APIs de plusieurs façons :
– Manuellement
– En import depuis une documentation Swagger
– Directement depuis les Services REST du Coldfusion Administrator
– A partir d’un web service SOAP existant

Notre conclusion après cette journée de découverte et d’échange avec les équipes d’Adobe est que la prise en main de l’API Manager est plutôt simple et intuitive et fera gagner énormément de temps en épargnant de longs développements, notamment sur la partie de sécurisation des APIs.

Merci de nous avoir lus !

Il ne REST(e) plus qu’à vous y mettre ; )

Leave reply

Send us feedback!


Your email address will not be published.

 Last News